Parmi les cinéastes belges amateurs d'hémoglobine, seul Fabrice Du Welz semble pouvoir tirer son épingle du jeu. Ses Calvaire (2004) et Alléluia (2014) ont su se concilier les faveurs d'un public et des critiques. On attend Message from the King, son premier ...

Parmi les cinéastes belges amateurs d'hémoglobine, seul Fabrice Du Welz semble pouvoir tirer son épingle du jeu. Ses Calvaire (2004) et Alléluia (2014) ont su se concilier les faveurs d'un public et des critiques. On attend Message from the King, son premier film américain, dans le courant de l'année. Bien sûr la Belgique jouit d'une tradition littéraire et picturale plus encline au fantastique que sa voisine. C'est dans les terres de Jean Ray, Félicien Rops ou Paul Delvaux que des ovnis comme Malpertuis d'Harry Kümel (1971) ou L'Étrange Couleur des larmes de ton corps (2013) de Hélène Cattet et Bruno Forzani (hommage au giallo, le film d'horreur italien) plongent leurs racines. Notre pays peut aussi se targuer d'avoir produit un des films les plus censurés de l'Histoire! Réalisé par Thierry Zéno en 1974, Vase de Noces raconte la passion destructrice unissant un agriculteur à une de ses truies. Ils enfanteront des bébés hybrides lors de scènes zoophiles qui, selon la légende, ne seraient pas simulées... Enfin, n'oublions pas que Bruxelles accueille chaque année deux festivals faisant la part belle au genre: le BIFFF, internationalement reconnu et à l'ambiance festive inimitable, et le plus pointu Offscreen qui accueille fort à propos cette année l'avant-première de Grave. M.R.