"Confluence"

Bien qu'ils se fréquentent depuis quinze ans, Confluence est le premier album jamais enregistré par le légendaire batteur américain Barry Altschul et le pianiste argentin Ernesto Jodos. Désormais âgé de 78 ans, le premier fut ré...

Bien qu'ils se fréquentent depuis quinze ans, Confluence est le premier album jamais enregistré par le légendaire batteur américain Barry Altschul et le pianiste argentin Ernesto Jodos. Désormais âgé de 78 ans, le premier fut révélé au début des années 70 par deux des trios phares de l'époque. Avec celui, radical, d'Anthony Braxton, il enregistrera trois LP avant de s'imposer comme l'un des plus grands percussionnistes en activité au sein du mythique combo de Sam Rivers. Même s'il s'est assagi au fil du temps, le maître n'a rien perdu de son drive légendaire, qui fait toujours merveille comme on peut le constater avec ce splendide album. Parfaitement secondé par le bassiste Mark Helias (auteur de quatre des neuf titres du CD), vieux compagnon de route s'il en est, Altschul s'est mis avec humilité au service d'un pianiste méconnu mais au talent absolu et qui, à ce jour, n'avait sans doute jamais été convié à pareille fête. Si Confluence débute sur la pointe des pieds, la musique décolle d'un coup pour atteindre, sans jamais faiblir, des sommets d'une intensité aussi rare que maîtrisée. Incontournable.