Ce premier roman irlandais aurait pu nous échapper: paru en mai, il courait le risque des sacrifiés de fin de saison. Ceux qui ternissent avant d'avoir fait leurs preuves, tant la rentrée littéraire fait des clins d'oeil précoces. La parenthèse estivale est donc l'occasion idéale de découvrir cette dystopie inventive. Imaginez une Irlande urbaine qui su...