En attendant qu'une carrière de scénariste s'ouvre à lui, Vincent place des produits ménagers en duo avec Paillard, commercial chevronné et graveleux. À la séduisante Noémie, rencontrée à la faveur d'un rendez-vous Tinder, Vincent préfère se présenter sous les traits d'un...

En attendant qu'une carrière de scénariste s'ouvre à lui, Vincent place des produits ménagers en duo avec Paillard, commercial chevronné et graveleux. À la séduisante Noémie, rencontrée à la faveur d'un rendez-vous Tinder, Vincent préfère se présenter sous les traits d'un critique d'art freelance. Suite à une cascade de quiproquos, les trois compères seront réunis autour d'un projet de film où il leur faudra apprendre à composer avec leurs aspirations. Pour son premier roman, l'avocat Fabrice Châtelain choisit de broder une satire de l'art contemporain et des affres inhérentes à son commerce. On est loin du séduisant et profond Malakoff de Gregory Buchert paru ces jours-ci. Entre booty shake, cigarette électronique, grapheur mondain et trottinette, la farce se veut aussi contemporaine qu'allègre. Si quelques saillies prêtent à sourire, on demeure réservé sur l'emploi ininterrompu de guillemets censés apporter une touche de distanciation pour "faire bouger les choses", "foutre la merde", ou saisir une opportunité de "ouf". Si la galerie de portraits s'égosille dans la caricature (producteur libidineux et tyrannique, starlette de téléréalité), gageons que l'humour de situation trouvera son public. Bref, "sa portée politique semblait mal comprise et les retours n'étaient pas unanimes".