"Transmigration at the Solar Max"

À la fois guitariste, saxophoniste (soprano) et bidouilleur d'électronique utilisant notamment les samples, Elliott Sharp, partenaire récurrent de Joh...

À la fois guitariste, saxophoniste (soprano) et bidouilleur d'électronique utilisant notamment les samples, Elliott Sharp, partenaire récurrent de John Zorn, est depuis trois décennies l'une des figures de proue de l'avant-garde new-yorkaise. Ses partis pris musicaux, inspirés par les sciences (la géométrie fractale), innervent sa musique depuis bientôt une trentaine d'année. Entouré de la harpiste (électrique) Zeena Parkins (multi-instrumentiste révélée par le trio d'Ellery Eskelin) et du batteur Bobby Previte, Sharp dessine en leur compagnie un paysage sonore sombre, onirique et conflictuel, partagé entre ténèbres de l'univers et tourments de l'inconscient que le trio décline en cinq titres cosmiques et distordus.