Monstre solaire insaisissable, Los Angeles grondait au son des nouveautés vidéoludiques de l'E3 du 15 au 17 juin dernier. Plus qu'une foire internationale du jeu vidéo, cette Mecque du joystick occupe une place de choix sur les calendriers des joueurs. En quelques jours, le hardcore gamer digère ainsi l'équivalent d'un an d'actualité gaming et tisse de nouvelles amours. Sur place, l'expérience s'avale comme un acide. Trip digital garanti.
...

Monstre solaire insaisissable, Los Angeles grondait au son des nouveautés vidéoludiques de l'E3 du 15 au 17 juin dernier. Plus qu'une foire internationale du jeu vidéo, cette Mecque du joystick occupe une place de choix sur les calendriers des joueurs. En quelques jours, le hardcore gamer digère ainsi l'équivalent d'un an d'actualité gaming et tisse de nouvelles amours. Sur place, l'expérience s'avale comme un acide. Trip digital garanti. Même le plus imperturbable des observateurs reste difficilement stoïque dans les allées de l'E3. Konami organise des matchs de Lucha Libre sur son stand pour Lucha Libre AAA: Heroes del Ring. Des cordes à la cage, il n'y a qu'un pas que la mise en scène de Dead Rising 2 de Capcom franchit en brandissant des prisons de zombies. L'E3 transpire près d'Hollywood. Les acteurs promotionnels aussi, à l'image de cet évangéliste hurlant la bonne parole de son éditeur en jetant des gadgets dans une foule en extase. Hors de portée des BPM du show floor, dans une des 2 gigantesques salles de presse, une trentaine de journalistes blogueurs se presse bruyamment autour d'une table. Un scoop sensationnel? La masse juvénile attend l'arrivée de lunchs packs gratuits. Visages figés et illuminés de 40 soldats nord-coréens sous la verrière de l'entrée ouest du Convention Center. La troupe métronomique man£uvre et parade pour Homefront de THQ. Improbable, le propos du FPS de politique fiction misant sur la réunification des 2 Corées fascine et terrifie. Des fans boys (journalistes?) arborent le t-shirt des constructeurs qui les ont invités à leurs conférences médiatiques. Comme au fil de l'année, chaque rassemblement média draine son triste lot d'applaudissements. Stand up ovation même, lorsque Microsoft annonce au public de sa grand-messe qu'il repartira avec sa nouvelle Xbox 360, plus petite et silencieuse que la précédente. Troublant mélange des genres et des invités. Mais le journalisme de terrain a aussi droit de cité. L'équipe belge de Gunk TV n'est ainsi pas peu fière d'avoir bluffé la sécurité du salon avant son ouverture pour filmer incognito sa préparation... moquettes à l'épaule. A l'E3, le show s'étiole aussi after hours, loin de l'événement et des ados gauches se photographiant aux côtés d'héroïnes sexy. Le Cirque Du Soleil et son spectacle coloré pour le Kinect de Microsoft éblouit, sans convaincre. Le lendemain, Paris Hilton pose dans les couloirs VIP du Staple Center et Tony Hawk décolle au milieu du stade mastodonte pour la conférence d'Activision. James Maynard Keenan (Tool), David Guetta, Chris Cornell, will.i.am, Jane's Addiction et Eminem en duo avec Rihanna enflamment l'événement de l'éditeur qui snobe le salon. Loin de ce microcosme bruyant et doré, l'E3 2010 s'est foncièrement profilé comme un cru d'exception. Au rayon matériel, on retiendra la bluffante et perfectible 3DS de Nintendo, nouvelle console portable à écran 3D se passant de lunettes. Un tour de force d'autant que la qualité graphique égale la PSP, comme en témoigne Metal Gear Solid: Snake Eater 3D. Confirmant la tendance au motion gaming, le PlayStation Move s'enrichit d'une date de sortie (le 14 septembre chez nous) et d'un line-up étoffé ( Heavy Rain, Resident Evil 5, Tiger Woods PGA Tour 11...). Face à ce périphérique empruntant le gimmick de la Wiimote de Nintendo, le Kinect (ex-Project Natal) de Microsoft capte également regards et mouvements. Capable de suivre en direct 48 points du squelette d'un joueur, le périphérique nanti d'un micro (pour du chatonline) se prête à merveille à des jeux physiques ne simulant pas la prise en main d'objets. Your Shape Fitness Evolved d'Ubisoft mesure ainsi les bons angles de chaque mouvement de ses exercices physiques pendant que Dance Central d'Harmonix (le studio des Guitar Herotient ici un carton potentiel chez les kids) enseigne des chorégraphies r'n'b et hip hop. Alors dansez maintenant! l Michi-Hiro Tamaï