Wolfenstein, Doom, Heretic et Duke Nukem ont posé les fondations des first person shooter modernes. Dusk exhume leurs déplac...

Wolfenstein, Doom, Heretic et Duke Nukem ont posé les fondations des first person shooter modernes. Dusk exhume leurs déplacements subluminiques et leur action décomplexée. Des fanatiques possédés, des militaires et des rednecks à tronçonneuse y dansent pour célébrer une orgie de polygones grossiers et pixélisés. Sur une BO que Trent Reznor aurait pu composer, les cultes obscurs et les ruines menaçantes de Dusk respirent l'amour des années 90. La 3D vintage n'est pas morte!