"Private Space"

" Je veux juste que les gens ferment les yeux et oublient où ils sont. Ce que provoque chez moi un album de Stevie Wonder" , dit un peu étrangement Durand ...

" Je veux juste que les gens ferment les yeux et oublient où ils sont. Ce que provoque chez moi un album de Stevie Wonder" , dit un peu étrangement Durand Jones dans la bio de Private Space et ce qui ressemblerait presque à un élan de solidarité envers le chanteur aveugle de la Motown. Le troisième album de Mr Jones et de ses Indications se la joue en tout cas sans oeillères. S'il avait fait de la soul vintage sa marque de fabrique, le natif de La Nouvelle-Orléans décline ici les musiques afro-américaines et le groove sous diverses formes. R'n'B, slow squette-braguette, hip-hop, disco... Un disque un rien inégal qui possède ses quelques moments de bravoure et de quoi chauffer le dancefloor. Le morceau Witchoo en tête...