Le mariage, d'accord, mais pourquoi faire? Après leur divorce douloureux survenu en première saison, Frances (Sarah Jessica Parker) et Robert Dufresne (Thomas Haden Church) ont passé la seconde à tenter d'oublier leurs plaies. Sur...

Le mariage, d'accord, mais pourquoi faire? Après leur divorce douloureux survenu en première saison, Frances (Sarah Jessica Parker) et Robert Dufresne (Thomas Haden Church) ont passé la seconde à tenter d'oublier leurs plaies. Surtout Frances, dans un monde où on continue à considérer les femmes comme des (futures ou ex) épouses et des mères. Cette nouvelle saison explore le besoin -urgent ou maladif- de se recaser, de reconstruire une vie à deux. La difficulté à accepter de vivre dans le célibat, sans passer par la case mariage, répond ici à plusieurs injonctions (sociales, économiques...) mais aussi à des enjeux d'images et de reconnaissance. Il y a là matière à une belle fiction iconoclaste. Las, depuis la première saison, Divorce (qui a changé deux fois de showrunner) n'arrive pas à sortir du prisme de la bonne bourgeoisie urbaine, hésite entre légèreté et cynisme fatigué. Et surtout, capitalise un peu trop sur l'image de son actrice principale, reléguant au second plan toute possibilité d'existence et d'évolution pour son personnage.