Vue de l'esprit. Votre concurrent direct, professionnellement, risque de vous subtiliser l'augmentation que vous méritez clairement, tout le monde le dit. Solution. Offrez-lui l'intégrale de Breaking Bad. Sa productivité va s'affaisser presque instantanément (de rien, c'est normal...), minée par les nuits passées à découvrir comment Walter White, petit professeur de chimie sans histoire, est devenu le plus important baron de la drogue d'Albuquerque... Addictif? Frénétiquement! La fin de Brea...

Vue de l'esprit. Votre concurrent direct, professionnellement, risque de vous subtiliser l'augmentation que vous méritez clairement, tout le monde le dit. Solution. Offrez-lui l'intégrale de Breaking Bad. Sa productivité va s'affaisser presque instantanément (de rien, c'est normal...), minée par les nuits passées à découvrir comment Walter White, petit professeur de chimie sans histoire, est devenu le plus important baron de la drogue d'Albuquerque... Addictif? Frénétiquement! La fin de Breaking Bad, en septembre dernier, a laissé plus d'un fan orphelin. Orphelin d'une série hors normes, de celles qui marquent une époque: la transformation de Walter White, dévoilant au fil de l'intrigue et des années les parts de plus en plus sombres de sa personnalité, fait partie des évolutions narratives les plus audacieuses de l'Histoire de la télévision. Montées en puissance de saison en saison, les aventures de ce professeur atteint d'un cancer incurable et de la famille qu'il souhaite mettre à l'abri ont trusté les récompenses de manière on ne peut plus méritée: étude sur la famille, sur le bien, le mal et la normalité, suspense endiablé, polar noir et régal de second degré, Breaking Bad a été portée tout au long de son parcours par une mise en scène originale, des dialogues acérés et surtout une interprétation mémorable. Bryan Cranston, quasi nobody de la comédie américaine jusque-là, donne au personnage principal une ampleur bluffante, de multiples statuettes sont là pour en témoigner. Le reste du casting est à l'avenant, qui nous emmène dans les coins et recoins les plus sombres de l'âme humaine. Si le coffret complet vous paraît un peu loin de Noël, de votre anniversaire ou de votre promesse d'augmentation pour délier lourdement les cordons de la bourse, la deuxième partie de la saison 5 sort également en DVD, de manière individuelle. Un final assez époustouflant pour un Walter White pris dans un engrenage dont il n'est officiellement plus possible de se sortir. Si on a préféré la première partie de cette cinquième saison, probablement la plus impressionnante de toute la série, on peut difficilement ne pas se laisser happer par la puissance des enjeux narratifs que le showrunner Vince Gilligan se doit de fermer, un à un. Tout cela est maîtrisé à la perfection. Un must, donc. BREAKING BAD - L'INTÉGRALE / SAISON 5 - DEUXIÈME PARTIE UNE SÉRIE AMC CRÉÉE PAR VINCE GILLIGAN. AVEC BRYAN CRANSTON, ANNA GUNN, AARON PAUL. DIST: SONY. 9 GUY VERSTRAETEN