Jason Shiga continue de nous amuser avec les aventures rocambolesques de son personnage. Pour rappel, Jimmy Yee est une sorte de démon qui habite le corps de ses victimes. En cas de mort, il est automatiquement réincarné dans le corps de la personne la plus proche. Il est poursuivi par l'agent spécial Hunter, qui connaît l'origine de ce pouvoir singuli...

Jason Shiga continue de nous amuser avec les aventures rocambolesques de son personnage. Pour rappel, Jimmy Yee est une sorte de démon qui habite le corps de ses victimes. En cas de mort, il est automatiquement réincarné dans le corps de la personne la plus proche. Il est poursuivi par l'agent spécial Hunter, qui connaît l'origine de ce pouvoir singulier, issu du cerveau de scientifiques imaginant régler les conflits mondiaux sans tirer une seule balle. Hunter propose à Yee de liquider l'homme à l'origine de ces recherches, devenu démon lui-même mais animé d'intentions beaucoup plus meurtrières. Il apprend du coup que le seul moyen de tuer un démon est que la personne la plus proche lors de son décès soit un démon elle-même. Pour convaincre Jimmy, Hunter fait pression en utilisant sa fille qu'il retient prisonnière. Mais le père et la fille réussissent à échapper au flic... Ce troisième tome s'ouvre sur un Jimmy qui commence sérieusement à trouver le temps long. Nous sommes bien des années plus tard et le père et la fille pensent avoir éliminé tous les témoins qui entourent cette affaire. Ils ne sont évidemment pas au bout de leur peine, ce nouveau tome étant riche en révélations. On n'en dévoilera rien ici afin de préserver l'intrigue. Sachez seulement que l'auteur offre une des courses-poursuites les plus dingues jamais vues en BD, digne des meilleurs blockbusters musclés d'Hollywood. Le cerveau génial de Jason Shinga, mathématicien de son état, aime jouer avec les préceptes qu'il s'est lui-même imposés, tel Asimov et ses lois de la robotique. Si le dessin est basique, le scénario est brillant avec de-ci de-là quelques touches d'humour qui adoucissent quelque peu le morbide de la situation.