Le Togo, comme la plupart des pays d'Afrique de l'Ouest, est déchiré entre la voluptueuse beauté de ses paysages, sa nature luxuriante et l'abjection de ses hommes: "les ignorants au pouvoir, les intelligents contraints à l'exil." Les femmes y sont triplement asservies -à l'homm...

Le Togo, comme la plupart des pays d'Afrique de l'Ouest, est déchiré entre la voluptueuse beauté de ses paysages, sa nature luxuriante et l'abjection de ses hommes: "les ignorants au pouvoir, les intelligents contraints à l'exil." Les femmes y sont triplement asservies -à l'homme, à la misère de l'abandon et à l'argent douteux. "Ce pays humilie la femme." Sonia est de celles-là. A 32 ans, dotée d'un courage indéniable, elle concilie son travail d'animatrice à la télévision et la gestion d'un petit resto. Très belle, trop peut-être, elle est convoitée par plusieurs hommes qui ne pensent qu'à la mettre dans leur lit. Mais Sonia est fière, c'est elle qui décide de ses amants, du moins jusqu'au jour où elle ressent autre chose que le désir physique pour Enéas, un exilé sensible interviewé dans son émission.... Étalé sur trois jours, le récit ancré dans l'actualité aborde aussi bien les problèmes liés à une pollution désinvolte que la condition pénible de la femme. Il est une très belle analyse d'un pays qui sombre dans la perversité, où le devoir de mémoire se perd, où tous les coups sont permis quand on détient le pouvoir. Avec son écriture poétique, Théo Ananissoh, qui vit en Allemagne, parvient à exorciser la nostalgie de l'exil, la mélancolie d'un pays qu'il a aimé mais où "le sperme des hommes est nocif".