L'an dernier, le retour du roi de la vanne de l'Ohio n'a pas manqué de faire grincer quelques dents. Il faut dire que Chappelle, grand provocateur, n'y va pas de main morte dans Sticks & Stones, poussant le boucho...

L'an dernier, le retour du roi de la vanne de l'Ohio n'a pas manqué de faire grincer quelques dents. Il faut dire que Chappelle, grand provocateur, n'y va pas de main morte dans Sticks & Stones, poussant le bouchon parfois très loin, sur le sujet de la pédophilie notamment. " Je suis un blâmeur de victimes", se plaît-il à rappeler, tout sourire. Ses commentaires hilares sur Leaving Neverland, le documentaire choc accablant Michael Jackson, n'ont pas manqué de soulever la controverse. C'est pourtant bien dans ces moments-là qu'il reste le meilleur: en sale gosse impertinent ravi de venir foutre le boxon chez les obsédés de la morale. Avec un sens de la métaphore fleurie assez imparable, il fait feu de tout bois: violences à l'encontre de la communauté afro-américaine, tueries dans les écoles, sextapes de R. Kelly, confiscation des lettres de l'alphabet par la communauté LGBTQI+... En forme olympique, le fils spirituel de Richard Pryor flirte dangereusement avec le scandale pour mieux réaffirmer sa liberté de se marrer de tout.