"Vive la France"

Das Kapital est le nom derrière lequel se cache (peu à vrai dire) le saxophoniste Daniel Erdmann (ténor et soprano), le batteur Edward Perraud (également à l'électronique) et le guitariste (danois) Hasse Poulsen. Sous l'égide de John Lennon (qui pensait du rock hexagonal la même chose que du vin anglais) et de Jean-Jacques Rousseau, le trio a décidé de célébrer la musique française (naturalisant au passage Jacques Brel et Ne me quitte pas) toutes époques et tous genres confondus, avec humour, amour sincère et beaucoup d'inventivité -ainsi qu'un refus total d'établir une quelconque hiérarchie entre les morceaux. Déguisés (sur la pochette du LP) en Louis XIV, Napoléon et de Gaulle, nos trublions s'en donnent à coeur joie mélangeant, notamment, Lully ( Marche pour la cérémonie des Turcs), Ravel ( Pavane pour une infante défunte), Satie ( Gymnopédie #1) avec Le Temps des cerises, Barbara ( Ma plus belle histoire d'amour), Brassens ( Le temps ne fait rien à l'affaire), Claude François ( Comme d'habitude) et bien d'autres, dont Patrick Hernandez et son Born To Be Alive -pour un résultat dont les sommets compensent (largement) les quelques creux.

Label Bleu LBLV/C 6731 (Outhere)

7