L'accrochage s'ouvre sur un cliché magnétique aux contours nus. Une serpillère élimée accrochée à un fil par trois pinces à linge en plastique, sorte d'étendard existentiel ayant perdu ses couleurs. L'arrière-plan, fait de neige, de sapins et d'un ciel pâle, laisse deviner le souffle de la nature. À lui seul, il déroule le propos de Dans mon jardin les fleurs dansent: le temps qui passe, la vie qui éreinte, les ...