Tous les quarantenaires et plus se souviennent des scènes de liesse lors de la chute du mur de Berlin. Zelba était adolescente à l'époque et vivait (pour nous) du "bon" côté de l'Allemagne. Comme tout môme de cet âge, elle s'en foutait un peu de la politique... Jusqu'à ce que la politique ne la rattrape. C'est à travers l'aviron, sport qu'elle pratiquait à haut niveau, que la réalité de la réunification va lui revenir en pleine poire. Dorénavant, elle sera confrontée à des athlètes de l'Est, super entraînés dans des écoles "casernes" depuis leur plus jeune âge. Dans le même bateau n'est pas un documentaire sur la réunification d'un pays. Ce n'est pas non plus un ouvrage sur la pratique de l'aviron (malgré pas mal d'explications techniques) ni même sur les -nombreuses- aventures amoureuses de la jeune femme. C'est tout cela à la fois. Au risque de perdre le lecteur peu porté sur la performance sportive et la glorification de la combativité, sur les amours puériles ou sur les différences vestimentaires teutonnes de l'époque, cette BD vaut essentiellement pour le ton direct de l'autrice. Avec un certain humour et pas mal d'autodérision, Zelba nous fait la chronique géo- et historico- localisée du passage à l'âge adulte qui, à quelques détails près, est finalement universelle.

De Zelba, éditions Futuropolis, 160 pages.

6