"Silver Tongues"

En voilà un qui s'est fait désirer. Il aura fallu six ans, deux EP et une tripotée de concerts enragés et fiévreux à Crows pour enfin accoucher de son premier album. Silver Tongues est une grosse claque dans la tronche. Un disque noir et sauvage qui ferait pratiquement passer les mecs de Shame pour des enfants de choeur à la messe du dimanche. Signés sur le label Balley Records de Joe Talbot (le frontman d'Idles), les corbacs londoniens sonnent comme les rejetons d'Eighties Matchbox B-Line Disaster et les petits frères des Horrors (période Strange House). Il y a bien quelques relatives accalmies. Un petit côté Madchester pour Wednesday's Child ou Hang Me High et une ambiance shoegaze finale. Mais toujours toutes guitares dehors. Choc frontal.

Distribué par Balley Records.

7