"Stations of the Crass" "The Feeding of the 5000 (The Second Sitting)" "Best Before"

Ce n'est pas le plus connu mais c'est sans doute le plus véhément, le plus anarchiste et le plus révolutionnaire des groupes de punk anglais. Du genre à vouloir rendre la musique au peuple, à refuser d'être payé pour jouer et à dénoncer ceux qui se sont vendus au show-business comme les Sex Pistols et The Clash. Fondé en 1977 par Penny Rimbaud et Steve Ignorant à la Dial House, une maison communautaire située près d'Epping dans l'Essex, Crass est intimement lié à l'anarchisme libertaire. Féministe, pacifiste, anti-fasciste, environnementaliste, Crass a ardemment combattu le gouvernement conservateur de Margaret Thatcher. Jusqu'à interpeller directement la Première ministre à travers l'un de ses 45 tours, How Does It Feel (To Be the Mother of a Thousand Dead) au moment de la guerre des Malouines. Happenings, opération de déstabilisation... Crass s'est aussi érigé contre l'Église (il qualifiait de pornographique le culte du Christ). Il suscita d'ailleurs la grève d'ouvriers irlandais qui fabriquaient ses disques et stoppèrent la production de The Feeding of the 5000, son premier album, en 1978. Remasterisée à Abbey Road au plus proche du son original, c'est l'une des trois rééditions vinyles qui nous occupent aujourd'hui. Direct, basique et expéditif musicalement parlant à un moment où le mouvement punk semblait s'essouffler, Crass sonne aujourd'hui comme un groupe visionnaire tant les combats qu'il menait il y a 40 ans figurent désormais au centre des préoccupations et au faîte de l'actualité. Le deuxième volet de ces rééditions est fixé au 19 juillet.

Distribué par Crass Records/One Little Indian/Konkurrent.

8