Sur son premier album, Tim Buckley évoque un jeune dandy soigné mais distant. La pochette de Goodby...

Sur son premier album, Tim Buckley évoque un jeune dandy soigné mais distant. La pochette de Goodbye and Hello redistribue les cartes du plaisir apparent: Buckley en gros plan et contre-jour sourit à la caméra de Guy Webster, un nom sur la scène californienne pour ses images des Stones débutants ou des Mamas & The Papas. Image d'autant plus déridée en comparaison avec la tonalité parfois grave des chansons que Buckley s'est mis dans l'oeil droit ce qui ressemble à une grosse bille de gamin...