DE DAVID CRONENBERG. AVEC ROBERT PATTINSON, JULIETTE BINOCHE, SARAH GADON. 1 H 45. DIST: BELGA.
...

DE DAVID CRONENBERG. AVEC ROBERT PATTINSON, JULIETTE BINOCHE, SARAH GADON. 1 H 45. DIST: BELGA. La rencontre du réalisateur de Dead Ringers, du romancier de White Noise et de l'acteur de Twilight ne pouvait qu'accoucher d'un film très particulier. Qu'allait faire David Cronenberg du livre controversé de Don De Lillo, et surtout d'un Robert Pattinson dont le jeu dans son rôle du vampire n'avait montré que sa capacité à prendre la pose romantique? Révélé au festival de Cannes 2011, le film a vite rassuré les inquiets, et aussi rapidement comblé celles et ceux qui tiennent le cinéaste canadien pour un des créateurs majeurs du 7e art des 30 dernières années. Nous y avons rendez-vous avec Eric Packer, jeune, riche, insolent de réussite. Un exemple de ces fortunes rapides nées des noces non moins fulgurantes entre haute finance et génération Internet. Ce beau matin, Eric veut aller chez le coiffeur. Au bas du building au sommet duquel trône son très luxueux logis, la longue limousine blanche s'apprête à l'y conduire. Mais le parcours s'annonce plus compliqué que prévu. Et même dangereux. Car le Président des Etats-Unis est en visite à New York, aujourd'hui, et la circulation s'en verra inévitablement perturbée. Mais aussi parce qu'une alerte a été lancée par les services de sécurité, signalant une menace potentielle pour le milliardaire que rien ne dissuadera, pourtant, d'aller se faire une coupe chez le barbier où il a ses habitudes... Dans un décor urbain tournant au chaos, et sur fond de crise menaçant l'empire financier du personnage central, Cosmopolis prend les contours d'une fable cauchemardesque, d'une lente mais irrévocable progression vers sa perte d'un représentant flamboyant du cyber-capitalisme le plus contemporain. Robert Pattinson est parfait pour le rôle. Désirable et haïssable à la fois, avec sous le beau masque de marbre des transparences révélant peu à peu les plus terribles secrets. Derrière la caméra, Cronenberg filme avec une froideur décapante, et cet art qui n'appartient qu'à lui de travailler l'intellect et le corps avec une très fascinante évidence organique. Des entretiens avec le cinéaste et ses interprètes (outre Pattinson, Juliette Binoche, Samantha Morton et Paul Giamatti) sont offerts en supplément sur le DVD. Mais ce qu'ils peuvent expliquer n'épuise d'aucune manière les richesses d'une £uvre s'inscrivant en droite ligne dans le sillon existentiel et fantastique d'où sont sortis précédemment des films choc comme Videodrome, The Fly, Naked Lunch, Crash et eXistenZ. Un cinéma ne se contentant pas d'interroger l'état du monde, mais creusant sans fausse pudeur, avec une brillance souvent douloureuse, la question du rapport de l'Homme à ses désirs de surpassement, de transformation, de défi à sa condition. LOUIS DANVERS