Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, les relations entre la Corée du Nord et les États-Unis sont à couteaux tirés. Les tentatives récentes d'apaisement n'y font rien. Les canons qui se sont tus en 1945 n'étaient pas encore refroidis que la partition arbitraire de la ...

Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, les relations entre la Corée du Nord et les États-Unis sont à couteaux tirés. Les tentatives récentes d'apaisement n'y font rien. Les canons qui se sont tus en 1945 n'étaient pas encore refroidis que la partition arbitraire de la péninsule coréenne était décidée, sous l'oeil bienveillant du président américain Harry S. Truman et d'une Union soviétique triomphante. Avec un sérieux, une rigueur historique et un humanisme qui rappellent une version courte et resserrée de l'immense série Vietnam signée Ken Burns et Lynn Novic, le documentaire de John Maggio retrace, de part et d'autre du 38e parallèle, ce conflit perdu dans les tréfonds de la mémoire mondiale. L'intervention américaine dès juin 1950, pour contrer l'avancée communiste de l'impitoyable armée de Kim Il-sung, soutenue par Staline et la Chine de Mao. Une poudrière sur laquelle l'Oncle Sam a largué, en trois ans, plus de bombes que durant le conflit mondial, qui a coûté la vie à deux millions de Coréens, laissé des blessures indélébiles, silencieuses sur toute une génération de GI's et un pays toujours divisé. Voici déployés brillamment les causes et les enjeux d'un conflit qui continue de pourrir les relations internationales, jusqu'au duo grand-guignol qui préside aujourd'hui les destinées des deux nations antagonistes.