On doit à Yves Lavandier deux ouvrages majeurs et complémentaires: La Dramaturgie et Construire un récit. Il n'est pas un aspirant auteur ou scénariste, quel que soit le domaine où il travaille (cinéma, théâtre, bande dessinée, télévision), qui ne puisse trouver dans cette double somme de quoi lui indiquer quelque précieux enseignement. D...

On doit à Yves Lavandier deux ouvrages majeurs et complémentaires: La Dramaturgie et Construire un récit. Il n'est pas un aspirant auteur ou scénariste, quel que soit le domaine où il travaille (cinéma, théâtre, bande dessinée, télévision), qui ne puisse trouver dans cette double somme de quoi lui indiquer quelque précieux enseignement. Dans Construire un récit, celui qui fut l'élève du fameux Frank (Frantisek) Daniel à la Columbia University de New York s'attache au processus narratif dans ses différentes étapes, de la structure du récit à sa conclusion en passant par les sous-intrigues, les jalons, les personnages et leur trajectoire intérieure. Il met en garde contre les facilités, le recours à l'arbitraire du "deus ex machina", entre autres pièges dans lesquels tant de scénaristes tombent encore trop régulièrement. Si le propos de Construire un récit est assurément didactique, il l'est sans presque aucune lourdeur. Le livre se lit comme une histoire, le fin pédagogue et "script doctor" réputé sachant faire simple et lisible, même quand il aborde la théorie fractale appliquée à l'écriture d'un récit. Une table des matières détaillée, un index complet des oeuvres citées (exemples éloquents et très bien choisis) et un lexique des termes utilisés (d'"accroche" à "voix off" en passant par "choralité", "effet boule de neige", "point de non-retour" et "trêve de l'incrédulité") achèvent de rendre éminemment recommandable la fréquentation d'un ouvrage à l'utilité certaine. Une "bible" à ne pas prendre pour l'évangile mais dans laquelle mêmes les auteurs les plus rebelles aux règles trouveront matière à réflexion.