1. Portrait de la jeune fille en feu

de Céline Sciamma
...

de Céline Sciamma Dans la France corsetée du 18e siècle, Céline Sciamma filme d'incandescente et sensuelle façon la passion amoureuse entre une peintre et sa modèle -Noémie Merlant et Adèle Haenel, sublimes. de Bong Joon-Ho Bong Joon-ho ausculte la société coréenne et la violence des rapports de classes dans un film brillant, glissant insensiblement de la comédie noire à l'horreur domestique. de Ladj Ly Sur les pas de trois flics patrouillant dans une cité, Ladj Ly traduit la réalité et la complexité de la banlieue dans un maître film politique adoptant les contours intenses d'un polar sous haute tension. de Pedro Almodóvar Sans doute film le plus intimement personnel d'Almodóvar, une sorte d'autoportrait ciselé, tout en maîtrise non ostentatoire, au prisme déformant et revigorant de la fiction. de Jessica Hausner Autour d'une phytogénéticienne créant une plante dont le parfum aurait le don de rendre heureux, un film d'anticipation brillant, enrobé d'une esthétique aussi glaçante que léchée... de Nicolas Winding Refn Nicolas Winding Refn décline son univers au format série, étirant son cinéma ultra fétichiste comme pour mieux faire de l'hyper Sergio Leone. de Marco Bellocchio Particulièrement inspiré, le réalisateur de Vincere signe le portrait baroque et opératique de Tommaso Buscetta, l'homme qui brisa le silence autour de Cosa Nostra... de Mati Diop Mati Diop entremêle avec bonheur histoire d'amour, fable politique et poésie fantastique pour un ample récit au féminin inscrit dans l'horizon de Dakar. de Jean-Pierre et Luc Dardenne Au plus épuré de leur cinéma, les frères Dardenne signent le portrait sensible et interpellant d'un jeune ado radicalisé. d'Arnaud Desplechin Retrouvant Roubaix, Arnaud Desplechin signe un film policier méditatif, dominé par l'humanité de Roschdy Zem et habité par un bouleversant duo d'actrices, Sara Forestier et Léa Seydoux.