Tout le monde connaît les feel good movies, ces comédies douces-amères qui remontent le moral. Mais il existe aussi les "feel bad movies". Une expression créée par la critique internationale pour qualifier les films autrichi...

Tout le monde connaît les feel good movies, ces comédies douces-amères qui remontent le moral. Mais il existe aussi les "feel bad movies". Une expression créée par la critique internationale pour qualifier les films autrichiens contemporains. "Les "artistes", quoi que ce mot puisse signifier, ont plus ou moins l'obligation de mettre le doigt là où la vérité pourrait se cacher, explique Michael Haneke ( Funny Games, Le Ruban blanc...). En général, on ne la trouve pas. Mais il faut au moins essayer de la chercher." Également ponctué par les interviews de Jessica Hausner, Nikolaus Geyrhalter ou encore Christoph Waltz, le documentaire de Frederick Baker retrace un siècle de cinéma. De Sodome et Gomorrhe et La Ville sans Juifs, le premier film au monde à dénoncer ouvertement l'antisémitisme, aux documentaires de Michael Glawogger guidé par l'idée que c'est dans les endroits qui puent qu'on fait les meilleurs films. Un docu intéressant et particulièrement bien documenté (il y est aussi question de Lang, Pabst, Wilder, Preminger) mais dont la forme déforce un peu le propos.