L'index sur la détente, la joue sur la crosse, l'oeil dans la lunette, François scrute le cerf à seize cors dans la lumière dorée d'un jour d'octobre. Après avoir signé, 30 ans durant, d'impressionnants tableaux de chasse, l'homme hésite, ne comprend plus ce qu'il entreprend dans ce corps-à-corps absurde avec l'animal. Il songe que sa grande satisfaction en tant que chirurgien "s'alimente de la relevée des corps, qui vont sortir de son regard, se fondre dans le monde". Que la médecine nourrit la nécessité du clan depuis trois générations. Le patriarche est fourbu. Quan...