"Quand on me demande si la musique instrumentale, de la musique sans paroles, peut véhiculer un message, je réponds aux gens d'écouter John Coltrane, nous racontait il y a quelques mois Kamasi Washington. Trane a donné de très rares interviews. C'est un mec de peu de mots. Il est très difficile de trouver ...

"Quand on me demande si la musique instrumentale, de la musique sans paroles, peut véhiculer un message, je réponds aux gens d'écouter John Coltrane, nous racontait il y a quelques mois Kamasi Washington. Trane a donné de très rares interviews. C'est un mec de peu de mots. Il est très difficile de trouver des choses qu'il a déclarées. Mais son expérience et ce qu'il est en tant qu'être humain suintent de sa musique." L'emblématique fer de lance du renouveau jazz faisait sans même s'en rendre compte la meilleure des publicités au docu réalisé par John Scheinfeld (dans lequel il apparaît d'ailleurs). Les images vidéo du légendaire saxophoniste se faisant rares (malgré quelques films de famille), Chasing Trane, raconté à la première personne par Denzel Washington, accumule les témoignages. Ceux de musiciens qui l'ont bien connu (Sonny Rollins, Benny Golson), d'autres qu'il a inspirés (Carlos Santana, Wynton Marsalis, John Densmore des Doors et l'ancien président des États-Unis Bill Clinton...). Mais aussi ceux de ses enfants et biographes. Ensemble, ils retracent le parcours d'un fils de pasteur méthodiste né en Caroline du Nord à l'époque de la ségrégation raciale. L'existence d'un musicien de génie marqué à vie par Charlie Parker, croisé aux côtés de Miles Davis (qui le poussa à soigner ses problèmes d'alcool et d'héroïne) et parvenu à se créer un style inimitable entre sensualité et mysticisme. Un docu aussi classique que riche sur un géant du jazz parti à seulement 40 ans...