C'est ce vendredi 13 octobre que sera connu le prix Marcel Duchamp 2017. En lice, plusieurs nominés: Maja Bajevic, Joana Hadjithomas et Khalil Joreige, Vittorio Santoro et Charlotte Moth. Depuis le 27 septembre, ces quatre finalistes ont reçu les honneurs d'une e...

C'est ce vendredi 13 octobre que sera connu le prix Marcel Duchamp 2017. En lice, plusieurs nominés: Maja Bajevic, Joana Hadjithomas et Khalil Joreige, Vittorio Santoro et Charlotte Moth. Depuis le 27 septembre, ces quatre finalistes ont reçu les honneurs d'une exposition au Centre Pompidou. L'événement prendra fin le 8 janvier 2018. Sans se risquer à prendre le pari, on se doit de concéder un faible pour l'oeuvre de la Britannique, installée à Paris, Charlotte Moth. Celle-ci explore l'espace comme architecture et comme potentialité, faisant dériver l'Histoire de l'art vers la projection poétique. On en prend la mesure sur son site qui s'ouvre sur une photo de rideau à la sobriété lapidaire. Généreuses, ces pages lèvent le voile sur une plasticienne formée à la sculpture mais qui s'est commise avec la photographie. Travelogue en témoigne, série qui retrace ses errances parmi les villes balnéaires anglaises, puis le monde, armée de son appareil photo argentique. Au bout du compte? Un recensement d'architectures modernistes, de façades vernaculaires ou d'objets trouvés. Le tout pour un corpus qu'elle réactive à la faveur d'installations multiples. Envie d'en apprendre plus? Une série de textes critiques -en français et en anglais- permettent de cerner davantage le propos. Www.charlottemoth.comM.V.