Avec Mon chien stupide, c'est un peu comme si Yvan Attal apportait la dernière touche à un portrait de couple entamé en 2001 avec Ma femme est une actrice. Le temps est passé, et avec lui, la relation a évolué, mais Charlotte Gainsbourg reste là, immuable pivot d'une fiction empruntant, qu'ils le veuillent ou non, à la réalité de la paire qu'ils forment aussi à la ville. "Heureusement, il y a un livre, sourit-elle. On joue des rôles. Et j'espère en tout cas ne pas être aussi colérique et agressive que celui que je joue. Lui, je peux en témoigner, il n'est pas aussi sinistre. Après, bien...