Le jeu vidéo intéresse, bon an mal an, des acteurs qui n'y sont pas aguerris. Google Stadia vient ainsi de réduire la voilure de son service de cloud gaming en supprimant son studio de développement interne, après un an d'activité. Lancé en ...

Le jeu vidéo intéresse, bon an mal an, des acteurs qui n'y sont pas aguerris. Google Stadia vient ainsi de réduire la voilure de son service de cloud gaming en supprimant son studio de développement interne, après un an d'activité. Lancé en 2020, Tesla Arcade se voit par contre pousser des ailes. Ce service qui permet notamment d'utiliser le volant et la pédale de frein d'une Model 3 pour jouer à un Mario Kart like vient de dévoiler sa prochaine version. Prévue sur les nouvelles Model S et X du constructeur, celle-ci offrirait une puissance graphique de 10 teraflops quasi équivalente à celle d'une PS5. Deux écrans tactiles (avant et arrière) s'y prendront en mains via des joypads sans fil pour plonger dans Witcher 3. Techniquement daté, ce dernier hit pourrait être suivi de titres plus récents. Tesla compte en effet une équipe travaillant sur des adaptations de licence gaming, à Seattle et Austin. Un pont entre deux mondes étonnant mais pas si rare à l'heure où l'industrie automobile rêve encore de voiture autonome se transformant en tiers-lieu. De leur côté, le cockpit gaming de Mercedes et Nintendo et l'Experience Ride en VR d'Audi et Oculus n'ont jamais dépassé l'état de concept...