C'est un peu notre Gilles Peterson à nous. DJ, producteur, programmateur, collectionneur, tastemaker et avant tout connaisseur, Lefto est un passeur. Un passeur qui a été biberonné au jazz dès sa plus tendre enfance et courait déjà, gamin, les clubs sombres et enfumés de Bruxelles avec son paternel à la découverte des derniers ensembles sur le circuit. Qui de plus approprié pour dénicher le meilleur de la bourgeonnante scène jazz belge? Personne sans doute. Et pas de moment mieux venu non plus. Le jazz a fameusement rajeuni ces dix derni...

C'est un peu notre Gilles Peterson à nous. DJ, producteur, programmateur, collectionneur, tastemaker et avant tout connaisseur, Lefto est un passeur. Un passeur qui a été biberonné au jazz dès sa plus tendre enfance et courait déjà, gamin, les clubs sombres et enfumés de Bruxelles avec son paternel à la découverte des derniers ensembles sur le circuit. Qui de plus approprié pour dénicher le meilleur de la bourgeonnante scène jazz belge? Personne sans doute. Et pas de moment mieux venu non plus. Le jazz a fameusement rajeuni ces dix dernières années. Porté par les blancs-becs de BadBadNotGood, l'imposant Kamasi Washington ou encore le touche-à-tout Shabaka Hutchings, il s'est invité aux quatre coins du monde dans les festivals les plus divers et des salles de concerts rock qui le sont de moins en moins. Il n'y a pas qu'à Toronto, Los Angeles et Londres que souffle ce vent de fraîcheur. En Belgique aussi s'est activée toute une jeune génération éprise de Miles Davis, de John Coltrane et autres héros parfois obscurs. En seize titres et autant de groupes (aucun doublon!), Lefto propose une visite audioguidée, éclectique et mélomane de notre plat pays. À l'image d'une jeunesse qui aime décloisonner, a écouté du jazz parfois sans le savoir dans ses disques de hip-hop, de trip hop et d'électro, Jazz Cats célèbre le mélange des genres et la diversité, le nécessaire savoir-faire et le goût de l'expérimentation... On retrouve ici les fers de lance futuristes STUFF., qui ont ouvert la voie médiatique et attiré l'attention du public ( Strata); les jeunes Tournaisiens de Glass Museum, sorte de GoGo Penguin du Hainaut occidental ( Tribal Coffee) et la musique aux couleurs éthiopiennes du saxophoniste Nathan Daems et de son groupe Black Flower ( Artifacts); les ambiances lynchéennes du duo SCHNTZL ( Lindbergh), le piano fou de De Beren Gieren ( Oude Beren) et tout le charme de BRZZVLL ( De Vlijtige Kip)... Pour les plus initiés, il y aura sans doute peu de surprises ici: la plupart des morceaux figurent sur les disques respectifs de tous ces artistes, qu'ils soient sortis chez Sdban, WERF, Outnote ou Jaune Orange. Jazz Cats représente cependant à merveille toute la qualité, la variété, l'audace, le dynamisme et l'énergie d'une scène -aussi éparpillée soit-elle- actuellement en plein boom. La compile servira même à certains de carte de visite sur les marchés étrangers, où bon nombre de ces projets ont assurément toutes les qualités pour s'imposer. Notre meilleur produit à l'export avec la bière, le chocolat et les Diables Rouges...