"Eldorado"

Catherine Graindorge au violon, à l'harmonium et à la voix. John Parish à la guitare, à la batterie et aux claviers. Les deux coproduisent neuf quasi-...

Catherine Graindorge au violon, à l'harmonium et à la voix. John Parish à la guitare, à la batterie et aux claviers. Les deux coproduisent neuf quasi-instrumentaux en duo incandescent où les instrus sont parfois à ce point mutants qu'on ne sait plus identifier le violon de la guitare. Notamment sur l'ultime plage, Eno, titre citant le fameux expérimentateur anglais, pas si loin de son No Pussyfooting (1973) avec Robert Fripp. En moins noisy. Graindorge ( lire le portrait page 4) compose des paysages intemporels où flottent la perception anxiogène de l'époque ( Lockdown) mais aussi une spiritualité allant jusqu'au mantra oriental ( Butterfly in a Frame). Une proposition électro-organique qui se digère longuement.