"Shadow of Fear"

L'expérience est intéressante: écouter le premier album de Cabaret Voltaire en plus de 20 ans, alors qu'un marteau-piqueur s'agite dans vot...

L'expérience est intéressante: écouter le premier album de Cabaret Voltaire en plus de 20 ans, alors qu'un marteau-piqueur s'agite dans votre cave. Brouhaha raccord avec la réputation industrielle du trio de Sheffield, aujourd'hui ramené au seul Richard H. Kirk, racontant volontiers qu'il en est partiellement revenu aux antiques machines des années 70/80. Cela donne huit titres sonnant comme des madeleines industrialo-électroniques. Voix d'écho prophétique, synthés charbonneux, riffs corrompus, rythmes motorik. Avec même une possibilité de danser sur Papa Nine Zero Delta United et cette impression que le cycle du temps redonne une patine contemporaine à la chose.