Il ressemble à tous ses potes. Il est haut comme mon pouce. Il a 60 ans. Huit doigts. Et il est bleu, évidemment. Créé en 1958 par Pierre Culliford alias Peyo et apparu pour la toute première fois dans Johan et Pirlouit, le Schtroum...

Il ressemble à tous ses potes. Il est haut comme mon pouce. Il a 60 ans. Huit doigts. Et il est bleu, évidemment. Créé en 1958 par Pierre Culliford alias Peyo et apparu pour la toute première fois dans Johan et Pirlouit, le Schtroumpf est une espèce étrange. Alors que la veille, le 9 juin, s'ouvriront les portes de son village à Bruxelles Expo pour fêter dignement et tout en immersion son anniversaire à coups de maisons champignons, de réalité virtuelle et de vidéo mapping (l'exposition La Schtroumpf expérience se veut moderne), la RTBF propose un docu de Jean-Marc Panis sur les pires ennemis de Gargamel. De Bruxelles à Los Angeles en passant par Paris et Dubaï, Hugues Dayez, Philippe Geluck, un docteur en musicologie, le producteur de leur déclinaison cinématographique américaine, des collaborateurs de Peyo et Patrick Hernandez (la voix du Grand Schtroumpf) racontent les lutins bleus, ce modèle de simplicité et de lisibilité mais aussi l'incroyable fibre commercial de leur géniteur: 25 millions d'albums vendus en 25 langues, dessins animés, films, parcs à thème... Récit d'une schtroumpfante success-story.