Baigné dans l'école franco-belge de la bande dessinée, on oublie souvent que l'Espagne est également une grande nation de petits Mickey. Les éditions Sarbacane s'en sont souvenues en publiant pour la première fois en français Raúl Ariño, scénariste et dessinateur originaire de Barcelo...

Baigné dans l'école franco-belge de la bande dessinée, on oublie souvent que l'Espagne est également une grande nation de petits Mickey. Les éditions Sarbacane s'en sont souvenues en publiant pour la première fois en français Raúl Ariño, scénariste et dessinateur originaire de Barcelone. Il nous raconte l'histoire de Barry, père et mari aimant, conducteur de bus de son état, malheureusement rattrapé par son passé de mauvais garçon. Quand l'affaire non élucidée du "double meurtre des amants illégitimes" refait surface, Frank Harris, le célèbre producteur et patron du label de blues Cactus Record, tente de faire chanter, au sens propre comme au figuré, notre "sympathique" chauffeur afin de relancer son business moribond. Car Barry n'a pas toujours conduit des bus; il a également été le guitariste vedette du label susmentionné. Contraint d'accepter le deal, le voilà embarqué dans la tournée nocturne des bars de la ville à l'insu de sa famille. Et ses réflexes de bad boy ressurgissent quand la belle Gina lui fait du gringue ou lorsque le beau révérend de la paroisse fait du charme à sa femme Doris. Barry saura-t-il réfréner ses pulsions? Servi par un dessin au style personnel où transparaissent les influences d'un Blain, le polar que livre Raúl Ariño s'avère un peu confus mais reste fidèle à la tradition fifties du genre, sur fond de blues et de belles pépées.