"Karma"

Un disque de fusion dans le meilleur sens du terme. Si les musiciens coréens de Black String s'appuient sur une solide base de musique traditionnelle dominée par les instruments anciens, ils ne s'interdisent nullement de la mettre à l'épreu...

Un disque de fusion dans le meilleur sens du terme. Si les musiciens coréens de Black String s'appuient sur une solide base de musique traditionnelle dominée par les instruments anciens, ils ne s'interdisent nullement de la mettre à l'épreuve et même de la réinventer en l'ouvrant aux autres musiques asiatiques et, surtout, en empruntant au jazz, au blues et au rock, une partie de leur langage musical notamment à travers l'utilisation de guitares acoustique et électrique. Cette dernière, présente sur deux des neuf titres de l'album, est jouée de façon épatante par Nguyên Lê. Composés de Yoon Jeong Heo, Jean Oh, Aram Lee et Min Wang Hwang, qui est aussi l'impressionnant interprète des titres chantés, les Black String, s'ils font usage de différents instruments à vent et à cordes ancestraux, savent aussi parfaitement les mélanger, dans un intrigant mariage sonore aussi inventif que fascinant, à la lutherie électronique qu'ils utilisent pour colorer leurs grandioses envolées instrumentales et vocales -qu'elles soient tendues et scandées par le chanteur ou, au contraire, abordées comme de lentes mélopées répétitives qui s'étirent souvent jusqu'au silence.