Pas de poussées fiévreuses de sexe à la Game of Thrones dans cette quatrième et ultime saison du prequel télé de L'Île au trésor: l'heure est grave, en effet, et ...

Pas de poussées fiévreuses de sexe à la Game of Thrones dans cette quatrième et ultime saison du prequel télé de L'Île au trésor: l'heure est grave, en effet, et chacun règle ses comptes. Toujours aussi politique, la série n'hésite pas à prendre des libertés avec les figures -historiques ou mythiques- qu'elle travaille, tandis qu'elle orchestre dans le bruit et la fureur la fin d'un certain âge d'or de la piraterie. S'il y a là une tendance à l'excès dans les rebondissements et la solennité, le final, intense, fait pour ainsi dire sienne la morale du Liberty Valance de John Ford: "Quand la légende dépasse la réalité, alors on publie la légende!" Coup de chapeau.