De longs cheveux parfaits et une barbe soulignée d'une cravate flanquée d'un drapeau US: Billy Mitchell est l'inénarrable star de The King of Kong: A Fistful of Quarters. Ce documentaire qui dévoilait, en 2007, les c...

De longs cheveux parfaits et une barbe soulignée d'une cravate flanquée d'un drapeau US: Billy Mitchell est l'inénarrable star de The King of Kong: A Fistful of Quarters. Ce documentaire qui dévoilait, en 2007, les coulisses de la scène compétitive en salles d'arcade US alignait les moments d'anthologie loufoques. Entre crise d'ego et scènes dignes d'un film des frères Coen, le long métrage de Seth Gordon connaît aujourd'hui un épilogue in real life. Ex-champion du monde de Donkey Kong, Billy Mitchell vient en effet d'attaquer en justice Twin Galaxies. Cette association qui valide les records d'arcade mondiaux avait banni Mitchell de ses classements, pour cause de triche, il y a deux ans. Motif? Le gérant d'un diner de poulet frit l'aurait claqué sur émulateur et non sur une vraie borne d'arcade. Mitchell qui s'est vu, de facto, retiré du Guinness prétend avoir 25 témoins oculaires ayant assisté à son tour de force. En attendant la conclusion, The King of Kong est à (re)voir d'urgence sur Amazon Prime. Le complément parfait à Tiger King, la mini-série de Netflix.