Le détective Kosuke Kindaichi est un personnage fictif et célèbre de la littérature japonaise. Né en 1946, il a résolu des enquêtes jusqu'à la fin des années 70 s'éteignant avec la mort en 1981 de l'écrivain Seishi Yokomizo. Son illustre père que certains n'hésitent pas à qualifier d'Agatha Christie nippon. Kindaichi est un détective maladroit mais scrupuleux. Une espèce de Columbo japonais qui a alimenté de nombreux scénarios de films et de séries télé. En 1977, le label King Records décide de lui rendre hommage et d'enregistrer un concept album basé sur s...

Le détective Kosuke Kindaichi est un personnage fictif et célèbre de la littérature japonaise. Né en 1946, il a résolu des enquêtes jusqu'à la fin des années 70 s'éteignant avec la mort en 1981 de l'écrivain Seishi Yokomizo. Son illustre père que certains n'hésitent pas à qualifier d'Agatha Christie nippon. Kindaichi est un détective maladroit mais scrupuleux. Une espèce de Columbo japonais qui a alimenté de nombreux scénarios de films et de séries télé. En 1977, le label King Records décide de lui rendre hommage et d'enregistrer un concept album basé sur ses ouvrages. Une BO imaginaire confiée aux mains et à l'oreille expertes de Kentaro Haneda. " Quand j'ai écouté pour la première fois ce disque basé sur mes romans, j'ai ressenti un sentiment très étrange, commenta un beau jour l'écrivain. Je pouvais comprendre que mes livres soient adaptés à l'écran et qu'ensuite des bandes originales soient enregistrées à partir de ces films. Mais cette fois, la musique créée était directement inspirée par mes romans. Ça m'a à la fois intrigué et excité. " Il existe bien un film intitulé The Adventure of Kohsuke Kindaichi mais il date de 1979. Ce disque est de deux ans son aîné. Compositeur de dessins animés ( Cobra, L'Île au trésor, Sherlock Holmes...), de cinéma ( Virus, Macross...) et de jeux vidéo ( Wizardry, Suikoden...), Haneda crée pour le fabriquer un supergroupe et rassemble les meilleurs musiciens funk de Tokyo. Le pianiste de jazz Hideo Ichikawa, le batteur Jun Moriya, le percussionniste Tadaomi Anai, le trompettiste Koji Hadori, le saxophoniste Takeru Muraoka, le joueur de koto Kimiko Yamauchi et le corniste Koji Yamaguchi vont donner vie à un disque plein de groove. Imaginez un film de la Blaxploitation. Fermez les yeux. Envoyez-le valdinguer au pays du Soleil-Levant. Et vous aurez une vague idée de ce que vous réserve le Mystery Kindaichi Band. À l'image de son nom et de son étrange pochette, The Adventures of Kindaichi Kosuke est à la fois bizarre, funky et psychédélique. Capable de vous envoyer enfiler votre pantalon à pattes d'éléphant et votre perruque afro pour aller vous promener sous les néons de Tokyo comme de vous faire embarquer pour une croisière amoureuse sur le fleuve Sumida. La bête avait déjà fait l'objet de quelques rééditions plus ou moins officielles mais celle du label parisien Wewantsounds qui dépoussiérera d'ici le début de l'automne quelques autres BO, vraies celles-là ( Peur sur la ville, Serpico) après celle du Pacha signée par Serge Gainsbourg, est la première en dehors du Japon à l'exception d'une édition vinyle en 300 exemplaires parue en 2015. L'occasion rêvée de vous jeter sur un trésor caché nippon et une découverte qui en appelle d'autres.