On l'appelait l'Impératrice du blues. Née en 1894, à Chattanooga, Tennessee, Bessie Smith est le genre de personnage "bigger than life", vorace et excessive, ayant évolué dans un monde aujourd'hui quasi disparu. C'est sans doute ce qui rend d'ailleurs toute tentative de biographie compliquée. Heureusement, Stéphane Koechlin, journaliste, auteur de plusieurs ou...

On l'appelait l'Impératrice du blues. Née en 1894, à Chattanooga, Tennessee, Bessie Smith est le genre de personnage "bigger than life", vorace et excessive, ayant évolué dans un monde aujourd'hui quasi disparu. C'est sans doute ce qui rend d'ailleurs toute tentative de biographie compliquée. Heureusement, Stéphane Koechlin, journaliste, auteur de plusieurs ouvrages sur le blues, connaît son sujet. Et sait comment l'emballer: en racontant la trajectoire de l'immense chanteuse, l'auteur trace aussi le portrait d'une époque. Bessie Smith reste évidemment au centre du propos: de son enfance passée dans la pauvreté à sa rencontre avec Ma Rainey, autre figure essentielle du blues, en passant par ses premiers succès qui l'amèneront jusqu'à New York. Tempétueuse, la chanteuse hurlait un blues rêche, furieux comme pouvait l'être son appétit pour l'alcool et le sexe. En outre, véritable personnage antique, Bessie Smith a assisté au basculement d'un monde. C'est aussi ce que raconte le livre, sous-titré Des routes du Sud à la Vallée heureuse. Il est ainsi question de Prohibition, des premiers mouvements d'émancipation des Noirs, de l'arrivée d'une toute nouvelle industrie discographique ou de la toute-puissante automobile. Où l'on croise aussi bien F. Scott Fitzgerald qu'Al Capone, le poète Langston Hughes comme le critique Carl van Vechten. Chaque chapitre se clôture par une série d'actualités d'époque -avec, comme une litanie, son lot d'accidents de la route, nouveauté qui prend de plus en plus d'ampleur. C'est d'ailleurs dans l'un d'eux que Bessie Smith perdra la vie en 1937, fin tragique d'une artiste légendaire. Elle n'avait que 43 ans.