Dans son éclectique et thématique programmation (new wave of jazz, american new wave guitar, les dix ans des labels Sonic Pieces et PAN...), l'AB a réservé quelques prometteuses découvertes. À commencer par Bendik Giske. Sorte de Colin Stetson norvégien transgenre, le saxophoniste installé à Berlin revendique l'influence du producteur Lindstrom, du free jazz, d'Evan Parker et de sa technique de respiration circulaire. Une des nombreuses curiosités de cette édition 2019. Avec notamment la Britannique Hannah Silva (le 5 avril à l'AB Salon), écrivaine et créatrice d'émissions radio qui s'inspire du cut up de William S. Burroughs et de la poétesse punk Kathy Acker.

le 06/04 à 21h, La Machine.