"No Mercy In This Land"

Pour leur second album commun, Ben Harper et son aîné Charlie Musselwhite ont le bluesomètre à zéro. Entre le kid de la classe moyenne black-juive cal...

Pour leur second album commun, Ben Harper et son aîné Charlie Musselwhite ont le bluesomètre à zéro. Entre le kid de la classe moyenne black-juive californienne et l'harmoniciste blanc élevé dans une famille uniparentale du Mississippi, la complicité musicale est celle de la confluence des douleurs. Celles de l'Amérique passée-présente qui, même dans les textes signés Harper, semblent aussi parler de Charlie, par exemple dans la plage titulaire où il est question de mère enterrée: celle de Musselwhite, assassinée. Le son, l'instrumentation, le chant rappellent les disques iconiques du blues -à l'exception du soul cinglant When Love Is Not Enough- parce qu'ils en ont la profondeur, la maîtrise et la sincérité optimales.