"On ne s'est pas vraiment engueulés, mais... j'ai bien entendu le "c'est qui, ce connard! " quand elle est repartie en claquant la porte." Assis dans le bar d'un hôtel bruxellois, SebastiAn raconte sa première rencontre avec Charlotte Gainsbourg. Pas franchement une grande réussite. "Après, j'ai dû aussi un peu le chercher..., avoue le producteur. J'avais une obsession: la faire chanter en français. C'est ce que j'aime chez elle. Je voulais qu'elle se réapproprie son bagage familial par elle-même, ce qu'elle n'avait jamais vraiment osé sur ses albums précédents." À l'époque, un tel geste est encore impensable pour la fille de Serge Gainsbourg
...