"Bird Songs of a Killjoy"

Depuis Richmond, en Virginie, le label Spacebomb a mis au point une esthétique qui chérit la chaleur analogique des productions sixties-seventies, sans jamais sonner vintage. Le second album de Bedouine en est une nouvelle preuve. Née en Syrie, avant d'arriver aux États-Unis, Azniv Korkejian réussit un disque à la fois simple ( Sunshine Sometimes) et luxuriant (les cordes de When You're Gone ou Bird Gone Wild) troussant une douzaine de morceaux toujours élégants, jamais précieux. Basée aujourd'hui à Los Angeles, Bedouine dégage ainsi une mélancolie folk réconfortante, rappelant les grandes heures de la scène de Laurel Canyon et le soft rock d'un Jackson Browne. Un peu de douceur dans un monde de brutes...

FOLK. Distribué par Spacebomb. En concert le 10/09, au Botanique, Bruxelles.

7