"La famille, c'est important. Le petit, il a trois ans. Maintenant, il comprend. Quand il vient au stade, il sait que papa il a match. Que papa il doit marquer." "Papa, il marque pas beaucoup pour le moment..." Eden Hazard est hilare. Il vient gentiment de moucher son pote Christian Benteke et y va de ce rire communicatif piqué à Will Smith et à Eddy Murphy... "Dans une autre vie, je crois que j'étais africain. Je suis né au Congo ou je sais pas quelques fois." King of cool,...

"La famille, c'est important. Le petit, il a trois ans. Maintenant, il comprend. Quand il vient au stade, il sait que papa il a match. Que papa il doit marquer." "Papa, il marque pas beaucoup pour le moment..." Eden Hazard est hilare. Il vient gentiment de moucher son pote Christian Benteke et y va de ce rire communicatif piqué à Will Smith et à Eddy Murphy... "Dans une autre vie, je crois que j'étais africain. Je suis né au Congo ou je sais pas quelques fois." King of cool, mister good vibes du football international, le numéro 10 de Chelsea est une anomalie dans le monde du ballon rond. Une anomalie dont tout le monde avait conscience mais qu'illustre parfaitement ce feel good documentaire. Amis de longue date, Hazard et Benteke rêvent depuis l'âge de 16 ans de participer ensemble à une Coupe du monde. Réunion de famille retrace leur parcours, raconte leur amitié, brosse le portrait de mecs simples, terre à terre et respectueux à mille lieues des clichés bling-bling entourant le monde du foot professionnel. De Braine-le-Comte à Liège, du jardin d'Eden entretenu par papa au terrain urbain de ce que Christian et ses potes avaient baptisé le FC Lidl (en passant aussi par Paris, Londres et Manchester), le docu écrit par François Verbeeren et réalisé par Thomas Bricmont ne brille pas par son originalité ou une qualité cinématographique. Il offre cependant une plongée assez exceptionnelle et inattendue de par leur accessibilité dans l'intimité de ces deux anti-stars. Entre les films d'archives, les photos de famille (si si, il y a du lourd) et les interviews croisées taquines des deux amis, les témoins se succèdent: les parents, les frangins, les potes, Demba Ba, Mehdi Carcela, Réginal Goreux, Marouane Fellaini ou encore Michy Batshuayi... Ça parle des joggings à trous d'Eden, de son hallucinante insouciance et de la voiture cabossée de ses beaux-parents avec laquelle il n'hésite pas à aller à l'entraînement. Du vieux Ben (le papa Benteke) qui a mis avec autorité ses gosses sur le droit chemin. Puis aussi de religion, de vacances au ski, de rapport à l'argent, aux gosses, à l'enfance... Sympa, décontracté, drôle même parfois, Réunion de famille montre les hommes derrière les champions et se présente comme le film idéal pour avoir envie de supporter inconditionnellement les Diables pendant le Mondial...