Le journaliste rencontre le sujet depuis 1976. D'abord en amateur. En mars de cette année-là, il le voit dans son duo blues du terroir avec Tjens Couter à Forest National et rate son interro de maths le lendemain. A partir de 1984, le journaliste interviewe le sujet à de nombreuses reprises, lors d'une mémorable descente de vodka à Uccle (pour un livre), dans un studio à Nashville ou à la Mer du Nord (pour un doc), le plus souvent, dans la gueule de la nuit bruxelloise que le sujet ne cesse de prendre dans ses bras. En scène seulement, l'artiste tend à être lui-même: le sujet y inventant par exemple le cocktail belge, bière d'Abbaye flandrienne mixé pékèt. Ailleurs, le sujet joue à l'artiste idiot-marrant qui se casse au milieu d'un plateau de télé français (" je dois pisser hein... ") et réinvente sans cesse sa propre bio, parlant, par exemple, de son frère architecte en " médecin travaillant sur le sida". Derrière ce vaudeville menteur un peu répétitif, il y a un instinctif de la survie: celui du sujet qui a arrêté de fumer il y a 2 ou 3 ans, capable de se bourrer de thé. Ou d'aspirine, l'homme étant aussi un rien hypocondriaque, masquant d'ailleurs ...