Tourné par Dennis Hopper à la toute fin des années 80, entre Colors et The Hot Spot, Backtrack occupe une place particulière dans sa filmographie. Mécontent du montage imposé par la production sous le titre Catchfire, il devait s'en désolidariser, n'apparaissant au générique que sous le patronyme d'Alan Smithee (le pseudo adopté par les réalisateurs hollywoodiens ne vo...

Tourné par Dennis Hopper à la toute fin des années 80, entre Colors et The Hot Spot, Backtrack occupe une place particulière dans sa filmographie. Mécontent du montage imposé par la production sous le titre Catchfire, il devait s'en désolidariser, n'apparaissant au générique que sous le patronyme d'Alan Smithee (le pseudo adopté par les réalisateurs hollywoodiens ne voulant pas signer un film en leur nom propre), avant d'en proposer un director's cut plus long de seize minutes intitulé Backtrack. Un film culte donc, inédit à ce jour en Blu-ray, dont Carlotta a l'excellente idée de présenter les deux versions. Esthétiquement inscrit dans son époque mais influencé par les films de gangsters vintage, Backtrack gravite autour d'Anne Benton (Jodie Foster), une artiste en vue de Los Angeles (inspirée de Jenny Holzer), témoin accidentelle d'un crime commis par la mafia, et bientôt traquée par une armada de tueurs. Au rang desquels l'énigmatique Milo (Dennis Hopper), fine gâchette réputée pour sa précision chirurgicale. Jusqu'au jour où il tombe raide amoureux de sa cible... Derrière sa trame de polar classique et stylisé, Backtrack est un film éminemment personnel, tourné en partie chez Hopper lui-même, entre Venice Beach et le El Cortez Theater de Taos, et témoignant de sa passion pour l'art contemporain, qui occupe ici une place centrale (jusque dans les bonus d'ailleurs, où l'acteur- réalisateur fait visiter son imposante collection, dont certaines oeuvres figurent dans le film). Photographié par Ed Lachman, le futur directeur photo de Todd Haynes, Backtrack y trouve un surcroît de saveur, que relèvent encore une apparition de Bob Dylan en artiste conceptuel, et la composition bien allumée de John Turturro. Une curiosité.