Durant toute l'année désormais, La Trois et la journaliste Ghizlane Kounda nous fixent rendez-vous pour une Fenêtre sur doc que l'on nous promet " originale, audacieuse et inattendue". Une réalité d'ici ou d...

Durant toute l'année désormais, La Trois et la journaliste Ghizlane Kounda nous fixent rendez-vous pour une Fenêtre sur doc que l'on nous promet " originale, audacieuse et inattendue". Une réalité d'ici ou d'ailleurs dépeinte avec le sérieux et l'ouverture qui la caractérise depuis ses débuts. On ouvre le bal avec Asile de Victor Ridley, qui suit au plus près la quête du jeune Sahil, Afghan déraciné qui a fui sa maison criblée de balles et qui, comme plusieurs milliers de mineurs chaque année, espère trouver asile dans un pays dont il ignore tout, arraché à l'enfance et catapulté adulte par la violence de sa situation. Le contraste entre son visage marqué et ses espoirs d'enfant sidère. Du centre fermé à la famille d'accueil où le jeune homme retrouve le sentiment réconfortant du cocon familial, des bureaux de l'administration à l'attente du verdict de l'Office des étrangers, difficile de ne pas être impacté par l'histoire de ce jeune homme extirpé du néant par la grâce d'un tel reportage.