Rarement l'horreur aura atteint un tel degré de jouissance. Dans l'épisode 2 de cette seconde saison, Ash Williams, playboy vieillissant et bedonnant à la beaufitude décomplexée, toujours interprété par Bruce Campbell, passe le plus clair de son temps dans une morgue à dépi...

Rarement l'horreur aura atteint un tel degré de jouissance. Dans l'épisode 2 de cette seconde saison, Ash Williams, playboy vieillissant et bedonnant à la beaufitude décomplexée, toujours interprété par Bruce Campbell, passe le plus clair de son temps dans une morgue à dépiauter des corps à la tronçonneuse en quête du Necronomicon, le fameux Livre des Morts, caché dans les viscères de l'un d'entre eux. Il finira tracté à l'intérieur de l'anus d'un cadavre par l'intestin possédé de celui-ci. Un sommet de boucherie scatologique qui repousse toutes les limites du mauvais goût et de l'irrévérence. Le reste est à l'avenant. Vous croyiez avoir tout vu? Ash vs Evil Dead n'en finira pas de vous surprendre. Et de vous régaler dans un déferlement d'humour crasse et de vulgarité cartoon au grotesque crânement assumé. Raccord en cela avec la trilogie cinématographique originelle de Sam Raimi (trois films, cultes s'il en est, entre 1981 et 1992), la série, battant pavillon Starz (Spartacus, Black Sails, American Gods), en prolonge autant la grammaire formelle et le sens du dialogue absurde que le principe de frontalité: tout, ici, doit être montré avec insistance. Surtout quand c'est (très) sale. "Look first, cut later!"