La musique de Bon Iver a toujours été une entité en expansion. Pour cause. Quand elle est apparue pour la première fois, avec l'album For Emma, Forever Ago, en 2008, elle sonnait un peu comme la bouteille à la mer lancée par un naufragé solitaire. Devenu entre-temps un classique, le disque était l'oeuvre du seul Justin Vernon. L'histoire est connue: parti noyer ses emmerdes et son dernier chagrin amoureux, le musicien, alors encore complètement inconnu, s'était retiré dans un chalet perdu au fin fond de la forêt, en plein hiver, pour en repartir avec un lot de chansons folk miraculeuses. Trois ans plus tard, le disque suivant confir...