"Je n'aurais jamais cru que nous serions confrontés un jour à une résistance à la pénicilline." David Cromwell, ancien médecin militaire durant la guerre du Vietnam, a été le témoin des nombreux bienfaits que cet antibiotique, protecteur contre les bactéries infectieuses, a répandu sur une soldatesque menac...

"Je n'aurais jamais cru que nous serions confrontés un jour à une résistance à la pénicilline." David Cromwell, ancien médecin militaire durant la guerre du Vietnam, a été le témoin des nombreux bienfaits que cet antibiotique, protecteur contre les bactéries infectieuses, a répandu sur une soldatesque menacée par la gonorrhée et d'autres maladies sexuellement transmissibles. Il est un des experts mobilisés dans ce documentaire saisissant pour raconter combien le monde moderne est dépendant de ce petit miracle appelé antibiotique, pilier de la médecine moderne, dont l'usage abusif durant des décennies viendrait entamer l'efficacité. Avec des conséquences passant, selon les grilles de lecture, du très gênant à l'apocalyptique. Le documentaire de Michael Wech nous emmène à la source du problème: notre recours systématique aux antibios, mais pas uniquement pour régler les moindres de nos petits bobos. L'élevage moderne et industriel bourre littéralement les bêtes de ces mêmes substances, afin d'accélérer leur croissance. Tout ceci développant une accoutumance galopante vis-à-vis du remède, la toute puissance du modèle antibiotique, qui accroît le rendement de l'humain et des animaux censés le nourrir, est donc aujourd'hui mise à mal par son usage outrancier, qui a permis aux bactéries de s'adapter, se renforcer et résister. Résultat: l'obsolescence non programmée des antibiotiques pourrait renvoyer notre situation médicale, selon certains experts questionnés ici, à celle du XIXe siècle.